Terralto Pays de la Loire, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Le Carbone, une autre fonction de l’arbre

Le Carbone, une autre fonction de l’arbre

Flux RSSImprimer la page

Vous pensez qu’atténuer les émissions de CO2 ressemble à un parcours de saut d’obstacles ? Mais saviez-vous qu’une plantation de haies peut stocker entre 3 et 5 tonnes de carbone par an et par kilomètre ? Soit plus de 500 tonnes de carbone sur 15 ans, à l’échelle d’une exploitation.

Les arbres transforment en carbone l’eau, les minéraux et l’énergie solaire qu’ils puisent dans leur environnement. Le carbone est stocké dans les parties ligneuses de l’arbre et dans le sol alentour.
La démarche autour de l’arbre dans les exploitations agricoles se veut inclusive, évolutive et additionnelle. En effet, le Plan de gestion durable des haies et du bocage est un prérequis indispensable aux différents modes de valorisation du bois bocager, et notamment la valorisation « carbone ». En permettant une gestion améliorée des haies, de la plantation à l’entretien, en passant par l’exploitation, on assure une régénération des haies.
Suite au projet Carbocage, une méthodologie de stockage du carbone est en cours de validation par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES) afin d’obtenir une labellisation par le Label Bas Carbone. La méthode haies comptabilise les réductions d’émissions permises par l’augmentation du stockage du carbone dans les sols et la biomasse par le biais d’une gestion durable des haies bocagères des exploitations agricoles en France. Il comprend donc la plantation et la gestion du patrimoine arboré.

Les itinéraires de gestion préconisés permettent de mettre en place un plan de gestion adapté sur 5, 10 ou 15 ans. Ce dernier donne lieu à un calcul de stockage carbone qui peut être bonifié par des actions sur l’eau, la biodiversité, le sol, le paysage…

L’investissement sur la gestion des arbres permet également de compenser les émissions de gaz à effet de serre d’entreprises locales, via les crédits carbone, tout en créant de nombreux bénéfices environnementaux. On estime au minimum à 80 € par tonne équivalent C02 le montant pour que les agriculteurs s’engagent dans la démarche.

Stockage carbone, maintien de la biodiversité, limitation de l'érosion des sols, protection de l'eau, production de bois d'œuvre… Les haies bocagères sont une véritable ressource pour les entreprises et pour nos territoires !
Agriculteurs, collectivités et entreprises, prenons tous le relais dans la course contre le réchauffement climatique !

Pour en savoir plus les projets reconnus par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et labellisés bas carbone, rendez-vous sur https://www.ecologie.gouv.fr/label-bas-carbone ou dans les Chambres d’agriculture présentes sur le terrain.