Terralto Pays de la Loire, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > L’arbre : un patrimoine commun et une gestion individuelle

L’arbre : un patrimoine commun et une gestion individuelle

Flux RSSImprimer la page

Le bocage participe à l’identité d’un paysage partagé qui constitue un patrimoine commun dont nous sommes tous dépositaires. Les agriculteurs sont les premiers impliqués dans son entretien et c’est sur eux que pèse principalement la responsabilité de la gestion de ce patrimoine. Malgré tout ce paysage, création de la main de l’homme, il n’est pas figé et doit être façonné pour tenir compte de l’évolution des pratiques, des adaptations au changement climatique et de la valorisation des produits résiduels.

Au-delà de cet enjeu sociétal, l’agriculture s’appuie sur l’arbre, la haie, le bocage qui sont des alliés naturels au service de la performance des exploitations agricoles, sur fond de changement climatique. Ce sont également des leviers économiques pour demain en lien notamment avec la capitalisation carbone. Ces bénéfices sont d’autant plus importants qu’ils sont adaptés aux besoins et aux systèmes qui les accueillent. Une bonne gestion des arbres et des haies doit être pensée à l’échelle du système d’exploitation au même titre que toute autre production.

Au-delà du linéaire de haies, de surface en agroforesterie, la dynamique collective autour la gestion de l’arbre est un lien social où tous les acteurs du territoire y trouvent leur intérêt. Selon Laurent LELORE, élu à la Chambre d’agriculture, « c’est un atout également dans la résilience au changement climatique et une possible source de diversification économique ».

La Chambre d’agriculture appuie les agriculteurs, les particuliers, les entreprises (391 agriculteurs, particuliers et entreprises accompagnés en 2019) et les collectivités (77 accompagnées en 2019) dans leurs projets de plantation de haies (180 Km de haies plantées en 2019 en Pays de la Loire) et d’agroforesterie intra parcellaire (150 ha d’agroforesterie réalisées en 2019 en Pays de la Loire), mais également dans l’entretien et la gestion de leur patrimoine arboré (9 plans de gestion durables réalisés en 2019).

Le rôle de la Chambre d’agriculture s’étend également sur l’accompagnement institutionnel et réglementaire avec deux Points Info Bocage en Pays de la Loire (53 et 72) et deux guides techniques sur la gestion et l’entretien des haies et du bocage (85, 44 et 49), en lien étroit avec les Directions départementales des territoires et les Conseils départementaux.

Cet accompagnement se formalise également dans la constitution de projets techniques pour des déplacements de haies sous conditions, des aménagements parcellaires, des intégrations paysagères, etc. (19 projets accompagnés en 2019). Il s’agit de prendre en compte l’exploitation et son environnement proche mais également la dynamique du territoire dans lequel il s’inscrit et des enjeux plus larges liés à la protection et la circulation des eaux, la biodiversité, le stockage carbone, la préservation des sols, etc. Les agriculteurs en place ou en devenir, les élus des collectivités peuvent bénéficier de formations et de montées en compétence dans ces domaines pour une meilleure prise en compte des systèmes agroforestiers et une optimisation de leurs aménités. (27 sessions de formations et de démonstrations se sont tenues en 2019 en Pays de la Loire par la Chambre régionale d’agriculture).